Trajet Unawatuna-Negombo:

Après notre dernière session de surf à Unawatuna, on remballe tout et direction Negombo. Il nous faudra 2 bus pour rallier cette ville, puisque nous ferons un transfert à Colombo, la capitale.

Le trajet est un peu long (3h30 environ pour le 1er bus), on mange le midi en faisant un stop dans une échoppe. A Colombo, nous reprenons un bus climatisé pour aller un peu plus vite puisqu’il passe par l’autoroute (45 min).

Pour info, il existe un bus express partant de Matara vers Negombo (qui s’arrête à Galle), beaucoup plus rapide, sans arrêt trop fréquents. Mais celui-ci avait des horaires bien spécifiques qui ne nous arrangeaient pas du tout. Il est aussi plus cher, mais tu auras le confort d’un bus climatisé, roulant sur autoroute, plus agréable en tout cas que les bus publics.

Le temps de trajet est d’environ 2h50 pour ce bus express. Cela te coutera environ 800 roupies/personne en fonction de la taille de ton bagage.

Les horaires en 2019 :

Aéroport vers Matara: 07.15 AM et 02.20PM
Matara vers Aéroport: 08.00AM et 01.30PM

Negombo:

A Negombo, nous sommes reçus pour notre dernière nuit par l’hôte du Funwhales Resthouse. Celui ci est très sympathique, on conclut avec lui un transfert le lendemain vers l’aéroport pour notre départ (8€ pour 25min de trajet).

Après ça, nous allons nous balader en ville, à la recherche de nos derniers souvenirs et en faisant un petit détour par la plage.

Honnêtement, Negombo n’est pas d’un grand attrait, la ville n’est pas spécialement jolie. Il n’ y a pas masse d’activités, la ville est très étendue. Et finalement à part la plage, le coin est vite à survolé.

Je ne te conseille pas d’y passer quelques jours. Viens passer une nuit pour te reposer après ou avant ton vol, mais ensuite quitte vite la ville. C’est un peu le Orly de Paris, à titre de comparaison (même s’il y a la plage ici, quand même…).

Le soir nous mangerons notre dernier diner au Pick’n Mix, c’était très correct et le patron était gentil.

 

Retour en France:

Le lendemain, il est l’heure de partir, nous avions négocié un trajet avec le gérant du logement vers l’aéroport (8€).

C’est avec une certaine nostalgie qu’on enregistre les bagages. L’hôte nous avait préparé un petit déjeuner à emporter, très agréable en attendant l’avion.

En rentrant, c’est Noël qui nous attends, la seule bonne raison pour reprendre l’avion…

Voilà le Sri Lanka, c’est fini, si tu veux avoir un bilan de mon séjour, comptable et sur mes coups de cœur, c’est par ici.