Etape 2 TMB: refuge de la Balme - Les Mottets

Etape 2 TMB: refuge de la Balme – Les Mottets

Après une nuit assez fraîche et humide, nous nous réveillons aux aurores sur l’aire de Bivouac proche du refuge de la Balme.

Nous constatons que certains de nos voisins ont pris l’eau pendant la nuit, finalement on a bien fait d’avoir la tente un peu dans la pente…

Bref, après notre 1er rangement de campement du séjour, nous repartons pour une seconde journée de marche.

Objectif : Arriver jusqu’aux Mottets ou aux alentours pour un bivouac sauvage.

Sauf que la journée va être forte, très forte en émotions…

En effet, la reprise du GR se fait de manière assez violente, puisque pour atteindre le col du bonhomme, 800 mètres de dénivelé positif nous attendent.

C’est raide au départ, puis plus progressif, mais c’est une sérieuse ascension à ne pas minimiser!

Les prévisions météo du départ se sont révélées justes. La neige nous attendait bien à partir de 2000.

C’est donc une journée glaciale que nous avons passer, vive le mois d’Août lol

Il faisait négatif, mais avec l’effort, ce n’était pas difficile dans ces conditions pour rester au chaud.

Le tout est de ne pas s’arrêter trop fréquemment.

J’ai juste eu un souci aux mains, car mes gants se sont rapidement humidifiés me provoquant des brûlures, mais rien de bien méchant.

Ce qui était incroyable c’était de passer du vert au blanc en quelques heures et de pénétrer dans ce nuage. 

C’était aussi un peu plus compliqué pour trouver sa route, mais heureusement les marques de pas dans la neige s’impriment bien.

Une fois arrivée au col du bonhomme, il reste encore un peu de route pour arriver jusqu’au refuge de la croix du bonhomme.

Nous décidons donc de poursuivre pour aller s’y réfugier (on comprend mieux le terme dans ces moments là 😉 ) et manger quelque chose de chaud ce midi. On prendra des pâtes et une part de quiche au fromage du coin , rien de mieux pour reprendre des forces!

Nous restons dans le refuge 2 bonnes heures, pour déguster ce petit festin et faire sécher nos affaires au coin de la cheminée. Ambiance, hiver au ski en quelques minutes…

Ensuite, nous voulions passer par le col des Fours en empruntant la variante.

Mais le topo nous conseille de ne pas emprunter cette voie en cas de mauvais temps, car mal balisé…

Bon, la neige ne s’arrête pas et la visibilité ne s’améliore pas non plus.

Nous décidons donc de rester sur le tracé GR classique en redescendant vers les Chapieux. Grosse descente de 1000 mètres de dénivelé négatif, attention aux genoux!

Une fois arrivée aux Chapieux, on décide de prendre une petite bière, au bar du coin.

Puis, une hésitation se fait sentir, entre planter la tente au camping des Chapieux pour prendre une douche chaude. Ou poursuivre la journée pour se rapprocher des Mottets, objectif de la journée.

Après ce temps d’hésitation, on décide de continuer, il ne fait plus si moche et les Mottets se situe à 1700. Ce qui nous assure de camper sur l’herbe et non pas sur la neige.

Finalement nous trouvons un coin un peu à l’abri du vent, juste avant le refuge. Car, il est interdit de camper sur le terrain de ce dernier. D’ailleurs nous ne serons pas les seuls à exploiter les petits spots proche du GR …

Etape 3 TMB: Les Mottets – Camping Aiguille Noire